webinaire « Créer un jardin-ressource pour la biodiversité « 

Merci encore pour votre participation au webinaire « Créer un jardin-ressource pour la biodiversité » . Et bien sûr un grand merci à l’association États Sauvages de m’avoir invité… J’ai pu ainsi, à partir des photos du jardin d’Yronde, partager ma façon de jardiner, entouré par toute la vie du jardin, insectes, oiseaux, fleurs et reptiles… en valorisant toutes les ressources organiques , ces dits « déchets-verts » !

Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de suivre ce Webinaire, ou souhaiteraient le revoir, il est désormais disponible sur Youtube : https://youtu.be/Zb3343jVFvo
N’hésitez pas à le partager (sans modération) pour faire connaitre ces gestes qui impactent directement le vivant.

LES CONSEILS

  • Les déchets verts ne sont pas des déchets ! Sujet largement évoqué durant le webinaire, la tonte, les résidus de taille sont de la matière organique qui doit revenir au sol et le plus directement possible : les évacuer en déchetterie coûtent cher aux particuliers comme aux collectivités, et consomment des énergies fossiles.
  • La biodiversité du sol est garante des agrosystèmes : bactéries, champignons et insectes jouent un rôle majeur dans la fertilisation naturelle de nos cultures, l’épuration de l’eau ou encore la pollinisation.
  • Les nuisibles ont leur place ! Beaucoup d’espèces dont l’on souhaiterait débarrasser nos jardins, nourrissent bon nombre d’auxiliaires (ex : pucerons, moustiques, adventices telles que le lierre…).
  • La meilleure façon d’héberger la biodiversité est d’être le moins interventionniste possible : les nichoirs c’est bien, le lierre c’est mieux  
  • Favoriser la création de micro-habitats dans nos jardins en pratiquant la tonte diversifiée (= toujours conserver des zones avec des herbes hautes), le paillage, en plantant des haies : l’ensemble de ces actions permet d’accueillir et d’héberger une grande biodiversité, à différentes strates de nos jardins. Posons-nous la question : et si j’étais un lézard ? Aurais-je la possibilité de parcourir 3 mètres sans être à découvert ?
  • Apportons de l’eau dans nos jardins : de préférence des petits mares ou points d’eau, mais les bols et soucoupes sont déjà très intéressants pour permettre aux oiseaux et divers auxiliaires du jardin de se désaltérer.
  • Devenons charpentiers pour le Vivant : Pierre nous a présenté les principes de haies sèches et fagotières, deux structures originales à créer dans nos jardins pour stocker et décomposer sur places les branches issus de la taille des haies. 
  • Minimisons le ménage : avant de désherber à outrance, posons-nous les questions suivantes : est-ce que cette herbe, cette plante, apporte réellement des nuisances ? N’héberge-t-elle pas une biodiversité précieuse pour mon jardin ?
  • Ayons l’obsession des sols vivants : paillage, retour au sol de la matière organique au travers de bois broyés, feuilles mortes, nourrissent le sol et lui permettent de rester fertile au fil des années.

REFERENCES COMPLEMENTAIRES 

Pour aller plus loin, vous trouverez ci-dessous quelques références :

  • Vivre avec la Terre de Perrine et Charles Hérvé-Gruyer : une des références majeures en matière de permaculture et « écoculture », basé sur l’expérience de la Ferme du Bec Hellouin
  • Petit et Grand traité pour un jardin punk d’Eric Lenoir, que l’auteur décrit comme suit « : comment créer et gérer un jardin quand on est fainéant, rebelle, fauché et écolo ! » : tout un programme !
  • Le guide du Jardin Bio de Jean-Pierre Thorez et Brigitte Lapouge-Déjean : si vous n’aviez qu’un livre de jardinage dans votre cabane, ce serait celui-là. Connaissances fondamentales, techniques de base du jardinage bio, potager, verger, jardin d’ornemental tout est là : complet, précis, à jour des dernières innovations et tenant compte du changement climatique.
  • Aménager et fleurir son jardin de Brigitte Lapouge-Déjean et Dénis Pépin : un livre dans la droite lignée du webinaire, qui vous permettra de créer un jardin inspiré par la nature, havre écologique et refuge pour la biodiversité (même en ville !).
  • Envie d’approfondir les notions abordées dans le webinaire : équilibre des agrosystèmes, utilisation des déchets verts comme ressources, paillage, accueil de la biodiversité… ? Il reste quelques places pour la prochaine formation « Jardinage au naturel » organisée ici au jardin qui se déroulera du 20 au 24 juin au Gîte de la Tronchère à Aulhat Flat (63), avec un beau cadeau : une réduction de 30% sur les frais pédagogiques pour tous les inscrits au webinaire ! Plus d’informations ici : catalogue de formation Pierre Feltz compost et jardin

Association États sauvage

Enfin, si vous avez apprécié la démarche et souhaitez vous investir, sachez que vous pouvez soutenir les actions d’ETATS SAUVAGES avec votre adhésion. En contribuant financièrement, vous permettez à notre association de se développer et de poursuivre ses projets de préservation de nos forêts pour le vivant qu’elles abritent et les formidables services qu’elles nous rendent.

J’adhère à ETATS SAUVAGES en 2022 !


Association ETATS SAUVAGES
| www.etats-sauvages.org |

Soutenez le projet FORET SAUVAGE 🌳🌳🌳
👉 https://www.helloasso.com/associations/etats-sauvages/collectes/projet-foret

Suivez-nous sur FacebookTwitterInstagramLinkedinYoutube
#etatssauvages